julio finn


 

Julio Finn, né à Chicago, est musicien (harmoniciste, chanteur et compositeur), historien, traducteur et musicologue. Il s’est fait connaître, en Europe comme aux États-Unis, par ses nombreux travaux sur la culture afro-américaine, tout spécialement sur ses parts musicale et littéraire — et leurs nombreux et décisifs croisements. Lié à James Baldwin et Alejo Carpentier, Julio Finn, qui a fait ses études à l’université de Chicago et à Carbondale (Southern Illinois University), a publié cinq ouvrages dont, outre Le Bluesman, le très important Voices of  Negritude (Quartet Books, 1988), essai anthologique pour laquelle il a effectué toutes les traductions de l’espagnol, du portugais et du français. On lui doit de nombreux articles, notamment sur Proust dont il est un spécialiste (cf. « Proust et l’orientalisme », Portulan [Châteauneuf-le-Rouge], n° 2, avril 1998). Membre du comité directeur du Chicago Blues Festival, Finn est l’auteur de We are the Blues, film réalisé en 1995 par Michel Carrière pour Arte ; il a par ailleurs écrit et présenté une série de documentaires télévisés pour la BBC : Roots of Black Music. Membre d’une famille de musiciens (son frère est le chanteur et harmoniciste Billy Boy Arnold ; l’une de ses sœurs la chanteuse “soul” Margo Crawford, directrice en outre du Blues Institute de Chicago), il joue depuis l’âge de neuf ans et a côtoyé et accompagné en tournée des bluesmen aussi importants que Muddy Waters, Memphis Slim, Willie Dixon, Howlin’ Wolf, Big Walter « Shakey » Horton ou encore son cousin Chicago Beau. Il a également collaboré avec Archie Shepp (on le trouve, en 1969, sur le mythique Blasé du saxophoniste ténor, compositeur et pédagogue), Anthony Braxton, Leroy Jenkins, l’Art Ensemble of Chicago. On lui doit quatre disques en leader.

 



Retour