jérôme orsoni


Jérôme Orsoni a fait des études de philosophie à l'université de Provence  où il a prioritairement travaillé avec Jean-Pierre Cometti. Auteur d’un ouvrage paru en 2008 dans la collection “Solo” des éditions le mot et le reste, Tortoise/Standards, un temps critique musical, il est musicien. Il a, à ce titre, joué (et chanté) dans le groupe Rome Buyce Night durant les années 2010. Il a par ailleurs collaboré aux sites Le son du grisli (http://grisli.canalblog.com/) et Publie.net (http://www.publie.net/). Traducteur de l'italien (Francesco Careri, Jhumpa Lahiri) et de l'anglais (John Cage, Kyle Gann, Lars Lyer, Morton Feldman...), il a animé un premier blog fonctionnant comme laboratoire de recherche (https://papieresthetique.wordpress.com) avant de tenir ses Cahiers fantômes sur Internet (http://cahiersfantomes.com/). Au début et autour, Steve Reich a été publié en décembre 2011 dans la collection “Cadratins” des éditions chemin de ronde. Des monstres littéraires, paru en mars 2015 chez Actes Sud dans la collection “Un endroit où aller”, a reçu de la part de la Société des Gens de Lettres le prix “Révélation” du premier recueil de nouvelles. En octobre 2015 les éditions chemin de ronde ont fait paraître Voyage sur un fantôme. Rome, le scooter, et ma mère dans leur collection “Strette”. Son premier roman, Pedro Mayr, paraît en mai 2016 chez Actes Sud (coll. “Un endroit où aller”) qui propose, dans la même collection, un deuxième ensemble de nouvelles en mars 2017 : Le Feu est la flamme du feu. Son septième livre, Habitacles, est publié en juin 2020 à Zürich par les éditions Abrüpt.



Retour